Chaque matin, la chanteuse Margreet Ravestein se dirige vers la mer. Chaque matin, elle rejoint l’endroit où la mer épouse la terre. Elle plonge dans le scintillement de l’eau, ou dans les brumes froides de la mer du Nord. Elle arpente les laisses de plages et capte de son appareil photo des petits fragments de ce territoire de sables fins qu’elle aime et qu’elle partage avec les mouettes, les méduses, les crabes… Etres étranges, fantastiques, piégés dans l’immobilité de photos qu’elle présente dans divers endroits. Acteur Philippe Malassagne est inspiré par son travail, ses interprétations de  coeur forment une belle combinaison avec les photos de Margreet. Au printemps 2017, il y aura un album avec DVD de ce coopération avec le titre: ‘Orktavie’.

Dans le chant, Margreet donne toute la mesure de son talent.

En 1999, dotée d’une solide formation classique, Margreet a étudié le chant Gregorien et intègre l’ensemble moyenâgeux  ‘Cercamon’. Elle chante en solo des compositions de Hildegard von Bingen.

2005: elle rejoint, à New York, Jonathan Hart-Makwaia, fondateur de ‘Roy Hart Théâtre’ et découvre avec lui l’art et les joies de l’improvisation. Encouragé par ses enfants, Vincent et Rosalie van der Wolf, elle commence à écrire des chansons.

2007: Margreet développe son propre style et sa personnalité à travers son disque multilingue ‘Si un jour’, qu’elle produit avec son frère, le producteur Hans Ravestein.

En 2012, un clip de sa chanson ‘Rien ne m’étonne’, en hommage à son père, est réalisé par le Cinéaste Maher Al Sabbagh. Le contrebassiste Henk de Ligt l’accompagne. Henk a également fait l’arrangement de son chant d’introduction sur ce site, où elle chante l’eau salée de la mer dans sa langue maternelle.

2014: fascinée par les mysterieuses compositions de la chanteuse Anglaise, Kate Bush, Margreet met en place un programme destiné à être joué dans les églises et accompagné aux grandes orgues par Peter Verhoogt. Le concert prend ainsi une dimension théâtrale par la forte présence de Margreet et sa façon d’occuper l’espace.